samedi 14 avril 2018

Kalista's warband reinforcement


Bienvenue dans cet article consacré à la gente féminine qui vient agrémenter la bande de Kalista.
Après avoir réalisé une figurine de femme en leader, je me disais qu'il serait pas mal d'avoir des sbires femmes.


C'est en voyant la nouvelle gamme de Eschers pour Necromunda, que je me suis dit qu'elles feraient d'excellentes cultistes sans devoir faire de grosses conversions.
Sur la plupart des figurines, j'ai seulement remplacé la lame par une version elfe noir. Sur deux d'entre elles j'ai rajouté une pointe dans le dos sur les plaques de protection.


D'habitude, je sous-couche en noir, mais pour la surface de peau et les cheveux, j'ai préféré faire une sous-couche blanche sur laquelle j'ai appliqué du noir pour toutes les autres parties armes et vêtements. 
Pour le gilet, j'ai opté pour un schéma de Xereus Purple et Slaanesh grey.


Le Xereus Purple est posé sur les bords du gilet et sur les pantalons, simplement assombri au noir et éclarci au blanc, alors que le Slaanesh grey qu'on retrouve sur les plaques pectorales est foncé au Daemonette Hide et rehaussé de blanc pour les éclaircis.


Pour le pagne vert, je fais une sous couche de Castellan Green sur laquelle j'applique un lavis de Rhinox Hide et que je fini par éclaircir avec du Elysian Green.


Les jambes sont toujours peintes de la même manière.
En fait la coïncidence veut que les figurines reprennent mon schéma emperor's children.
La jambe droite est noire et sans fioritures alors que la jambe gauche est en cuir rouge ornementé de pointes. Ces figurines sont déjà comme ça, je n'ai même pas eu à rajouter des pointes.


Pour le cuir rouge je mets d'abords une couche de Khorne Red avec un peu de noir. Je continue ensuite avec un premier éclaircissement de Khorne Red dans lequel j'ajoute du blanc pour les derniers éclaircissements.


Après il suffit de choisir les parties qui vont être en cuir rouge et celles qui vont être noires.
Pour faire ressortir les genouillères je les ai peinte en Celestra Grey, assombri avec un lavis de noir et éclairci au blanc. Je trouve que cette couleur tranche avec le reste sans la rendre plus importante. 


Je procède de la même manière sur les armes que sur les pagnes avec une base de Castellan Green.




Pour les cheveux je fais une base en Screamer Pink sur laquelle j'ai appliqué un lavis de Screamer Pink et noir. J'ai ensuite fait un éclaircissement au Warlock Purple pour finir avec du blanc. 





Voilà enfin les femmes slaaneshis intégrées à tous les cultistes de la bande de Kalista.
Les coupes de cheveux font pas mal ressortir ce beau ton Screamer Pink qu'on retrouve sur la hampe de Kalista.


Avant de mieux voir la bande au complet, je remets ici une image de toutes les figurines de QG, Élite et Soutien qui sont les pièces maîtresse de la bande. J'y ai intégré un autres noise marine et l'un des mes Obliterators pour apporter le soutien nécessaire.


Enfin vous pouvez voir la bande au complet qui affrontera les autres kouzes.
et dont vous pourrez voir les rapports de bataille dans un prochain article.
Ce format de bande est vraiment top pour les escarmouches. Vous avez une dizaine de cultistes pour 3 marines, un QG et un soutien. Je trouve le ratio intéressant à jouer et plaisant à voir au demeurant.
Qui plus est les filles viennent prendre leur place et apportent un certain caractère à cette grande bande. Tous ces cultistes qui composeront le tiers de la future troupe de mon armée ont étés faits dans ce but mais m'ont apportés énormément de satisfaction dans ce format.

Allez, il ne vous reste plus qu'à vous lancer et créer VOTRE bande. C'est un excellent moyen de commencer une armée en évitant la monotonie d'une peinture régimentaire.

À bientôt.







samedi 7 avril 2018

The Warpsmith's Diary #5

Skin to bone, steel to rust...



Salut à vous, citoyens de Terra!

J'ai enfin pu me remettre sur mon Chevalier, en attaquant la peinture.
Même s'il y a déjà quelques heures de boulot, l'avancement va vous paraître timide, aussi je vais profiter de cet article pour faire un peu de théorie sur comment j'approche ce genre de gros truc pour de la peinture d'armée.


Après avoir sous-couché l'ensemble en noir, j'ai démarré par traiter toute les pièces séparément selon ma technique "basique" de rouille:

[tutorouille.jpg]

Ce tuto est vieux comme le blog, et en fait c'est à peu près la même technique que j'utilise, 10 ans après. Pour le tuto complet: http://leskouzes.blogspot.co.uk/2008/05/peindre-la-rouille-rapidement.html

Une des choses que j'ai fait différemment, c'est que j'ai vaporisé du Skrag Brown par endroit au pistolet à peinture, par dessus la base de Rhinox Hide.
Les surfaces étant tellement grandes, ça permet déjà d'avoir des nuances avant le travail de tamponnage.


Surligner toutes les arêtes et faire des éraflures au pinceau serait vraiment trop long. A la place, j'ai fait un brossage à sec général de Gun metal, suivi d'un tamponnage à la mousse de blister très léger de Plate mail.




Voici venir la théorie:

Peindre ce genre de monstre pour de l'armée peut s'avérer une tâche complexe, le juste équilibre entre bon rendu et productivité étant plus dur à trouver que sur des fantassins. Il faut donc bien planifier.
Ce qui fait toute la beauté des Chevaliers, c'est l'héraldique sur les plaques d'armures. J'ai donc prévu de passer plus de temps là dessus, et d'aller un peu plus vite sur la structure.
Mais il est important de ne pas aller trop vite non plus, sinon le contraste entre les zones bien traitées et celles traitées plus rapidement sera trop marqué, et l'ensemble paraîtra déséquilibré.


Après avoir pris la décision de traiter la structure de manière "atmosphérique", il est facile de tomber dans un piège, et d'avoir de grandes surface trop uniformes: tout est trop rouille, partout.
Ce que j'ai fait, c'est que j'ai sélectionné localement des zones à peindre en acier inoxydable, de façon à rythmer visuellement ces grandes surfaces de rouille. Typiquement, les jointures/articulations, les pistons et les différents dômes qu'on trouve un peu partout.


Exemple d'astuce peinture qui participe à la dimension narrative, j'ai ombré les dômes avec du Nuln Oil matte, alors que les pistons et jointures sont ombrées au Nuln Oil gloss, pour donner un effet huileux et simuler un pièces en mouvement.
Comme les petites éraflures au pinceau c'est malgré tout hyper cool, ça permet de donner un rapport d'échelle à la machine, je prévois d'en faire (comme sur la "cuisse" ci-dessus), mais uniquement là où ce sera visible, car cela prend pas mal de temps.
J'attendrai donc d'avoir les différentes plaques d'armure en place, et je ne les ferait que là où c'est vraiment nécessaire.


Comme je vous l'ai dit, le regard sera majoritairement attiré par les plaques d'armure, la tête et les armes, j'ai donc décidé de finir complètement une des épaulières pour avoir une idée du rendu.
Ça permet d'avoir une pièce de référence pour pouvoir ajuster les autres zones, et c'est aussi très satisfaisant, ça booste la motivation.
A l'inverse, traiter toutes les zones de front est long et fastidieux, et sans exemple complètement terminé, on n'est pas sûr du rendu final jusqu'à la fin. Avec le risque que celui-ci soit légèrement différent de ce qu'on avait en tête. Auquel cas, on se retrouve avec un truc dont on n'est pas 100% satisfait. Dur dur après de longues séances de peinture!


Cette épaulière est donc un échantillon de comment sera peint ce Chevalier, avec des zones relativement vides habillées d'un gros symbole, et des zones plus chargées en contraste avec des motifs en filigrane. Le tout dans mes couleurs habituelles: beige, rouge, un peu de noir...



Pour ce panneau noir, j'avais envie de réutiliser le "script de Nurgle" que j'avais dessiné pour l'embosser sur l'armure du Tallyman Death Guard.
Sur une plus petite figurine, je n'avais utilisé que certains des symboles. Cette épaulière de Chevalier m'a permise de déployer l'ensemble de l'alphabet ;-)




Voilà où j'en suis, pièce par pièce (il manque une genouillère que j'ai laissé au boulot).
Je suis au tout début du voyage en ce qui concerne la peinture de ce bestiau, mais c'est une étape important car maintenant, je sais où je vais!


Merci de m'avoir lu! N'hésitez pas si vous avez des questions où des remarques, et je vous dis à bientôt dans l'antre de Subsidius!



mercredi 4 avril 2018

BDK Weekender !

This Saturday...

Salut à tous!

Ce weekend se tiendra la première réunion des Kouzes! Oui, c'est la vérité! Il se trouve que Cagn et Daouide ne se sont pas encore rencontrés!
On communique plusieurs fois par semaine ensemble, mais toute l'équipe ne s'est jamais retrouvée autour d'une table, qu'elle soit de jeu ou de peinture.
Pour fêter les 10 ans du Blog (qui tombent ce mois-ci), nous avons décidé de  nous faire un pur weekend de hobby!

Ce samedi (7/04), nous seront toute la journée au Warhammer World pour visiter le musée, casser la croûte au Bugman's, et jouer une micro-campagne d'escarmouche avec nos Warbands du calendrier de cette année.
Alors n'hésitez pas! Si vous avez envie de rencontrer l'équipe au grand complet, histoire de taper la causette, c'est l'occasion ou jamais!

Et ça ne veut pas dire qu'il n'y aura pas d'article ce samedi! J'ai déjà préparé l 5° chapitre du "Warpsmith's Diary"! ;-)

A samedi!



Hello all!

This weekend will be the first time the whole BDK Team hangs out together! We celebrate our 10 years anniversary, so we will be in Warhammer World all day this Saturday (07/04), either in the museum, Bugman's our playing our skirmish campaign in the gaming hall.

Feel free to pop other and say hello if you like, we would love to have a chat with you guys!

And it doesn't mean there will be no post this Saturday. The 5th chapter of The Warpsmith's Diary is all done and ready! ;)

See you on Saturday!



samedi 31 mars 2018

Iron Genesis Inceptors






Salut à tous fidèle public des Iron Genesis. Les inceptors sortent fraichement de l'atelier peinture. Au programme, du rose ! Je ne sais pas vous mais moi je commence à m'y faire.
Ne prenez pas mes mots pour de l'arrogance mais je suis particulièrement satisfait de cette unité. Je pense avoir trouvé le subtil dosage de conversion et de techniques de peinture. Ne vous y trompez pas, j'ai passé quand même beaucoup de temps à peindre ces 6 loustics, mais le travail fut plaisant de bout en bout et c'est pour moi une chose primordiale.








Je vais profiter de cet article pour vous montrer quelques étapes de leur création. Pour commencer, la numérotation des différentes pièces qui composent ces figurines. Alors vous me direz, il suffirait de reprendre les photos des WIP. Mais c'est tellement plus simple et rapide de tout numéroter en amont.



Pour me faciliter le travail de peinture à l'aéro, il était important de les garder en pièces détachées. Le schéma de couleur a été réfléchi pour travailler de cette manière. Sur cette photo vous pouvez voir les parties qui seront en rose. elles ont été sous couchées en blanc. Le contraste et les lumières ont été renforcés par qu'elles touches de blanc pur à l'aéro de manière zénithal. En arrière plan, les corps ont été sous couchés en noir puis ont reçu un voile de peinture en bombe GW leadbelcher.



Le rose fluo sur base blanche ça pête un max et ce que je recherche. Vous remarquerez que je ne peins pas de manière homogène le rose pour laisser transparaitre le blanc dans les parties les plus exposées à la lumière.
Les corps ont reçu du stormhost silver à la mousse de blister comme on le ferait pour du battle damage. Après cette étape je passe un lavis nuln oil.
Les free hands et autres marquages roses ont été réalisés au pinceau. Plus rapide et plus précis qu'un pochoir sur ces zones si galbées.




Etape importante dans mon schéma de couleur, le passage du glaze rouge bloodletters. Sur cette photo vous pouvez vous rendre compte de l'intérêt de ces produits. Cela enrichi merveilleusement bien ma couleur. Seul défaut si c'en est un, il me faut vernir la figurine entre l'ombrage à l'encre violette et le glaze. Ce dernier fait fondre l'encre.



Enfin ne reste plus qu'à faire tout le reste du travail au pinceau. Mais là, pas de secret il faut mouiller le maillot. Aplats, éclaircissement avec un peu de blanc, lining, bref, tout ce qui permet d'avoir un beau pitou.



 A la fin je traite les socles aux pigments. Cela me permet d'en mettre sur la figurine dans le même temps pour l'intégrer à son socle et à l'atmosphère.






Maintenant, une petite galerie de photos des protagonistes. 










































Voilà pour cette fois. Des Agressors sont déjà sur l'établi. Encore une unité emblématique de cette nouvelle gamme primaris.
N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette fournée. Même si je commence à maîtriser mon projet, c'est toujours enrichissant d'avoir votre opinion.